bebe-baille

Récupération flash : un premier secours pour garder les yeux ouverts

💤 Nous passons, en moyenne, entre 25 et 27 ans de notre vie à dormir, et s’il ne fait pas tout, le sommeil est tout de même l’un des facteurs déterminants du bon déroulement de nos journées. Or, lorsque nous arrivons au travail, nous ne laissons ni notre corps, ni notre cerveau au vestiaire ! Tout le monde – collègues, clients, fournisseurs, y compris nous-même – profite ainsi, d’une manière ou d’une autre, de notre forme physique et mentale, qu’elle soit bonne ou mauvaise.

⚠ Évidemment, les troubles du sommeil perturbent la journée de travail : baisse d’énergie, de dynamisme, somnolence, baisse de la concentration et de la capacité à ne pas faire d’erreur, altération du jugement, troubles de l’humeur, etc. Mais l’inverse est aussi vrai car le sommeil est fréquemment conditionné par le travail (rythmes, déplacements, environnement, stress, etc.)

 👉 A titre individuel, nous pouvons prendre conscience de ce qui cloche dans la manière dont nous préparons notre sommeil et décider de nous impliquer, de changer certaines habitudes, de prendre soin de notre sommeil et autant que possible par rapport à nos contingences : adapter notre durée de sommeil à nos besoins, avoir des horaires de coucher et de lever réguliers, se ménager un environnement favorable au sommeil, se défaire de l’emprise de nos écrans, etc.

☀ Le sophrologue est un bon allié pour qui s’engage dans cette voie d’amélioration. Cela peut commencer par l’apprentissage d’une récupération flash (ou sieste flash) à déclencher quand le besoin s’en fait sentir. Certaines entreprises proposent à leurs salariés la découverte de cette pratique et l’intègrent dans la journée de travail pour favoriser la vigilance.